Bienvenue Canyon !


Il y a des rencontres qui vous marquent à vie et dont on ne se sépare jamais…

Dimanche 22 Avril…

Ithaque est prête à mettre bas : les mamelles sont gorgées de lait, la date du terme était le 21, les premières contractions sont visibles… Voilà 3 jours déjà que nous dormons dans la grange, pour pouvoir surveiller au cas où un problème arriverait, sachant bien que 90% des juments font cela toute seule en pleine nuit, quand tout le monde dort et qu'elles sont bien tranquilles !

Il est 21h30 et nous rentrons à EquiTerre après avoir partagé le résultat des élections avec le fief militant de notre vallée de Dun ! Ithaque, qui est isolée dans un paddock à côté des ses copains, arrive tout de suite, et me raccompagne à la clôture en hennissant. Je lui dis qu'elle n'a pas à s'inquiéter, je vais prendre une petite douche, et nous revenons d'ici une heure. Je rigole bien en lui disant cela ! Comme si les juments qui mettent au monde des poulains depuis près de 60 millions d'années avaient besoin de nous dans ces moments intimes, qu'elles connaissent depuis toujours !…

Il est donc 22h30 quand nous sommes de retour. Ithaque semble un peu plus agitée. Je suis près d'elle derrière la clôture, et lui parle tranquillement, une tasse de thé à la main, prête à partir me coucher… Elle se rapproche. Je rentre dans le pré, la caresse… et elle perd les eaux, instantanément ! Je me recule, préviens Stef, et me rends compte qu'elle a déjà commencé la mise bas, je vois une petite patte de poulain sortir !! Inutile de vous décrire mon émotion, et mon agitation aussi !! Je m'éloigne et… Ithaque me suit, en marchant, avec cette petite patte de poulain accrochée derrière elle ! Je ne sais pas trop quoi faire, et m'assois sur un tronc d'arbre dans le pré… Ithaque se couche alors près de moi !… Je suis complètement bouleversée, et sans réfléchir, décide de vivre pleinement ce moment avec elle…

Je m'assois à côté d'elle, et prends ce petit sabot dans les mains. A chaque contraction, je l'accompagne, en accueillant un peu plus le poulain près de moi. La poche est percée, les grandes jambes interminables sortent et j'ai maintenant sa tête dans les mains. Ithaque me regarde, je l'encourage, et une dernière contraction expulse complètement le petit. Le poulain sort, et son premier sursaut de vie se fait dans mes bras…. Je suis remplie d'émotions, complètement troublée et émerveillée à la fois…

Je m'éloigne, rejoins Stef qui nous a encouragées derrière la barrière à quelques mètres de nous ! Les moments qui suivent sont tout simplement magiques : Ithaque parle à son poulain avec des sons que je n'avais jamais entendus sortir de la bouche d'un cheval ! Une petite mélodie, très aigüe et toute douce, avant de le sentir puis de se lever. Le premier contact naseau/nasal est magnifique, et la première rencontre vocal entre la mère et son poulain est inoubliable… Le poulain mettra plus d'une heure à se lever, avec les encouragements de sa mère, et quelques premières galipettes super impressionnantes !! Monté sur des échasses, il titube, cherche son équilibre, et finit par arriver à se tenir debout ! Premier réflexe et pas des moindres : il cherche directement la mamelle de sa mère, mais ce n'est pas évident…

Pendant ce temps, le reste du troupeau est arrivé, intrigué par ces bruits complètement insolites ! Tempo et Cosmos ont assisté à toute la naissance, et ne veulent pas laisser leur place ! Les juments sont hyper intriguées : Ondine ne s'en remet pas, Gadji, Pandora et Japse insistent pour pouvoir regarder, et je sens Idole très émue… cela lui rappelle certainement des souvenirs qu'elle a vécu il y a tout juste 2 ans ! Puis les autres arrivent, et se bousculent derrière la clôture ! Joyce hennit sans cesse, Cacao a les yeux qui lui sortent de la tête, Zebulon se demande bien ce qui se passe !… Et Sirocco regarde la scène de loin, imperturbable !…

Ithaque commence à s'inquiéter de voir tout ce rassemblement et cette agitation. Le poulain navigue dans le paddock sans bien savoir où aller. Nous décidons de les mettre dans le rond de longe, après leur avoir préparé une belle litière de paille. Dès qu'ils se retrouvent au calme tous les deux, le poulain se met à téter… ouf, c'est gagné ! Le calme revient, il est 3 heures et le ciel étoilé nous accompagne par cette nuit sans lune…

En relisant ces quelques phrases, je réalise à quel point, cette situation me paraissait juste avant que je la vive, tout simplement inimaginable ! Mes mots sont bien frêles face à la puissance de ce moment intense.

En vivant ces instants mémorables avec ma jument, je me rends compte encore une fois, et peut être plus que jamais, à quel point la domestication est vraiment, (malgré ses travers et souvent son manque d'humanité) un pacte insécable et unique entre le cheval et l'homme, qui nous permettent de vivre de telles expériences…


Merci du fond du cœur ma belle Ithaque de m'avoir permis de partager ces instants avec toi,
ton poulain, la nature et la vie toute entière qui était omniprésente dans ce moment sacré.


Et bienvenue à toi CANYON, longue vie sur cette terre qui t'accueille,
et qui te promet, assurément, de braves et belles aventures !